Passer au contenu

/ Bureau de valorisation de la langue française et de la Francophonie

Rechercher

Navigation secondaire

Les Québécois anglophones fréquentent davantage les universités francophones

Les étudiants québécois de langue maternelle anglaise fréquentent dans une plus grande proportion les universités francophones qu'au début des années 2000, indique une étude publiée par l'Office québécois de la langue française (OQLF).

Photo : Radio-Canada/Élise Desrochers

L'étude, qui s'inscrit dans la série « Langue et éducation au Québec », porte sur l'enseignement universitaire et dresse un portrait de la fréquentation des universités francophones et anglophones du Québec.

On y révèle que les universitaires de langue maternelle anglaise venant du Québec ont fréquenté dans une plus grande proportion les universités francophones en 2014 qu'en 2002, c'est-à-dire à 9,5 % contre 5,9 %. La proportion de l'effectif universitaire de langue maternelle française venant du Québec qui fréquente une université francophone est quant à elle passée de 94 % en 2002 à 95 % en 2014. Du côté des étudiants québécois ayant une langue maternelle autre que le français et l'anglais et qui fréquentent une université francophone, la proportion est passée de 52,2 % en 2002 à 70,3 % en 2014.

Au total, 69,6 % des étudiants universitaires du Québec étaient de langue maternelle française, contre 15,8 % de langue maternelle tierce et 14,5 % de langue maternelle anglaise.

Depuis 1986, la proportion des étudiants de langue maternelle anglaise est demeurée sensiblement la même, tandis que la proportion des étudiants de langue maternelle française a diminué de 9,3 %, et celle des étudiants de langue maternelle tierce a crû de 9,4 %. Selon l'étude, cette évolution découle surtout de l'apport migratoire ainsi que de l'augmentation de la proportion d'étudiants étrangers.

Lire l'article complet

Consulter l'étude « Langue et éducation au Québec » publiée par l'Office québécois de la langue française (OQLF)