Passer au contenu

/ Bureau de valorisation de la langue française et de la Francophonie

Rechercher

La Politique linguistique en bref

Raison d’être

La Politique linguistique de l'Université de Montréal adoptée en 2001 prévoit la manière dont l’Université entend se conformer à l’esprit de la Charte de la langue française, jouer un rôle exemplaire en faveur de la langue française dans le respect des autres langues, et jouer un rôle moteur dans la société québécoise en faisant la promotion du français.

Cette Politique linguistique traite de la langue de l’administration, de la langue d’enseignement, de la maîtrise et de la qualité du français et d’autres langues par les étudiants, ainsi que des communications scientifiques et du transfert des connaissances des professeurs et des chercheurs.

La Charte de la langue française, quant à elle, est un texte législatif adopté par l’Assemblée nationale du Québec en 1977. Elle vise à assurer la primauté du français, langue officielle, langue de l'État, de l’Administration, de l'enseignement, du commerce et des affaires, ainsi que langue normale et habituelle du travail au Québec. Elle définit les droits linguistiques des Québécois.

Communauté universitaire

Le fait d’appartenir à une grande université québécoise de langue française à rayonnement international comporte des droits et des devoirs qui sont prévus dans la Politique linguistique. En vertu de cette dernière, c'est l'ensemble de la communauté universitaire qui doit contribuer à sa propre vie en français. La Politique s'adresse donc à tous les membres de la communauté de l'Université : étudiants, personnel dans son ensemble, professeurs et chercheurs.

Responsabilités

C’est le Secrétaire général qui est responsable de l’application de la Politique linguistique. Il peut consulter le Comité permanent de la politique linguistique, qui relève du recteur. Les plaintes en provenance de membres de la communauté universitaire et portant sur l’application de la Politique linguistique sont déposées auprès du secrétaire général, qui doit les traiter dans un délai raisonnable.

Le Comité permanent de la politique linguistique assure le suivi de l’application de la Politique. Il veille à l’élaboration du plan d’action qui s’y rattache et fait rapport tous les deux ans.  Il examine les plaintes qui lui sont transmises et fait les recommandations pertinentes à l’Université.

Le Bureau de valorisation de la langue française et de la Francophonie a pour mission de promouvoir et de coordonner les actions de l’Université en matière de langue française et de relations avec la Francophonie.